Les goélands du dimanche 14 Janvier 2024

Il est de tradition, début janvier, de faire une randonnée pédestre à laquelle sont invités conjointes et ami(es). Les « anciens » l’appelaient « la randonnée des goélands » car elle se faisait non loin de la Méditerranée. Pour leur rendre hommage, nous perpétuons la tradition.

C’est sur le parking de la grande cheminée de l’ancienne mine de La Caunette (34) que l’on se retrouve à 21 marcheurs. Il est 10h. Nous commençons par traverser le village, non sans être allés voir l’intérieur par de petites venelles où les habitations sont imbriquées les unes dans les autres, aux façades étroites. Puis nous suivons le balisage bleu. Nous longeons la Cesse (à sec) un petit moment avant de nous en éloigner par le sentier qui s’élève sur un terrain aride. C’est au lieu-dit « La Garrigue » que nous traversons la D907, pour « plonger » entre des chênes verts jusqu’au ruisseau du Trémenal. Nous remontons en face, puis une petite route nous emmène à notre lieu de pique-nique. C’est un joli cabanon de chasseurs avec des chaises et des tables, le grand confort !

Après nous être restaurés, nous repartons pour l’autre moitié du parcours, en traversant d’abord quelques vignes et en longeant des falaises abruptes. Vient ensuite le village de Babio. Puis nous descendons au travers d’une pinède jusqu’à la métairie de Cantarane. Nous arrivons à nos voitures vers 15h. La table du goûter est dressée avec les « Amandines » confectionnées par notre ami Alain Martel. Quel régal, tans pis pour les calories reprises ; ces bons moments de partage nous déculpabilisent.

La météo a été de notre côté, tout a été parfait.

Merci aux participants.

Brigitte

Le cabanon
Pique nique
Le goûter

Repas du club du dimanche 3 Décembre 2023

Comme il est de tradition, le dimanche qui suit notre Assemblée Générale nous nous retrouvons pour le repas de fin de saison. Cette année c’était au restaurant de la Montagne Noire à Dourgne.

Nous étions 42 à nous rassembler sur la place des platanes et dans un joyeux brouhaha nous sommes entrés nous installer à notre table. Du cocktail au dessert nos papilles gustatives se sont activées, mais pas que, nos langues aussi. En effet, c’est le moment où nous pouvons bavarder avec des cyclos que nous ne voyons pas forcément souvent, ainsi qu’avec leurs épouses.

Après le repas nous avons visité le centre du bourg en profitant des derniers rayons de soleil de la journée. Nous nous séparons en nous souhaitant en avance de bonnes fêtes de fin d’année.

Je pense que tout le monde a apprécié ces moments de détente et d’amitié.

A très bientôt pour une nouvelle saison.

Brigitte

Repas à Dourgne
Les dames discutent
Repas à Dourgne

Sortie mensuelle du Mercredi 15 Novembre 2023

Pour cette sortie il a été choisi un parcours plutôt hivernal puisqu’il se déroule autour des cépages gaillacois. Nous nous retrouvons sur le parking des promenades à Lisle sur Tarn. Nous sommes 9 et un invité local ; les frileux se sont abstenus.

Nous partons sur un des 28 circuits de « Tarn à Vélo », le tracé C5. Nous l’avons revisité en le prenant à l’envers et en l’allongeant jusqu’à Monclar de Quercy. Ce tracé est « truffé » de côtes (d’après nos GPS) il y en a 11. Elles ne sont pas longues mais usantes. Heureusement les routes sont plaisantes et il n’y a pas de circulation. Nous faisons le détour par Salvagnac, joli village, à l’architecture et aux couleurs toulousaines. Ensuite c’est la montée sur Monclar par une petite route et ses pourcentages sur 300 m. Cela nous a aiguisé l’appétit et nous nous arrêtons sur la place centrale.

Nous repartons avec le soleil et au km 70 nous arrivons au lieu-dit Montvalen par « la côte vieille » qui ne fait que 700m mais qui restera dans nos souvenirs. Certains l’ont montée à pied ! Nous traversons ensuite Grazac en marquant quelques minutes d’arrêt devant l’église et château prieuré clunisien. Nous continuons vers Coufouleux par une descente, puis les rives du Tarn jusqu’à Lisle sur Tarn.

Nous nous quittons vers 17h après avoir pris un rafraichissement et en réfléchissant à la sortie prochaine.

Merci aux participants.

Brigitte

Pique nique à Monclar
Grazac
Fernand et Jeanne Mazars

Clôture du CODEP du dimanche 12 Novembre 2023

La clôture du CODEP est cette année à Réalmont. Ce dimanche 12 novembre, nous nous retrouvons à 7 au départ du panneau. Il est 8h30. Le ciel est bien gris, mais les plus optimistes disent que ça passera sans pluie.

Après 5 km au sec dans les rues de Castres, les premières gouttes se font sentir, nous sommes dans la montée de Sicardens. Raphael préfère faire demi-tour, nous nous retrouvons à 6 et continuons après avoir enfilé nos k-ways. Pendant près d’une heure il pleut à verse, tout est trempé et nous ressentons le froid.

Comme bien souvent, avec la pluie se combinent les crevaisons. La première avant la montée de Carbes, la deuxième avant d’arriver à Lautrec. Et toujours en pleine campagne, sans un abri. C’est à ce moment que le soleil peine à sortir, mais pointe son nez. Nous passons le village médiéval et prenons la direction de St Genest de Contest. Puis nous longeons le Dadou, avant d’arriver à Réalmont.

Sous la halle nous attendent un bon ravitaillement ainsi que quelques amis cyclos. Après avoir refait le monde, nous repartons en ayant décidé, à l’unanimité, de tronquer la montée sur Labessonnié, car les nuages sont bien présents, et nous partons vers Finottes. La dizaine de kilomètres de côte nous fait du bien car elle nous réchauffe. Puis à La Croisille nous reprenons la trace du circuit. Quelques km plus loin nous reprenons de la forte pluie.

A 14h nous étions tous rentrés au sec.

Aujourd’hui, nous sommes sortis de notre zone de confort et ce genre de sortie évite la routine. Vélo rythme quelque fois avec « eau », un peu trop !

Brigitte

2 ème crevaison
Ravito à Réalmont

CONCENTRATION « SOUVENIR JP LARROQUE »

 DIMANCHE 22 OCTOBRE 2023

Il est à peine 8h30 ce dimanche quand nous partons : Antoine, Jacques, Marco et moi. Il fait frisquet (8 ou 9 °C) : manches longues, gants de demi-saison et même une paire de jambières ! Route d’Albi, la Bodonié, Lautrec : le soleil tente de percer. La route des crêtes, la descente sur Les Martys et St Hilaire, Graulhet : pas vraiment de quoi se réchauffer ! A Graulhet, nous retrouvons Pierre qui nous a précédés jusque là sur le parcours. Va maintenant pour la D22 jusqu’à Marssac. D’abord ça monte sévère, puis ça monte et ça descend sans arrêt ! Enfin, on descend dans la vallée du Tarn, à Marssac. Passé le pont sur le Tarn, ça remonte : Labastide de Lévis, Bernac et enfin le domaine viticole des Vignals (11h30).

Beau domaine sur un côteau, le temps est toujours frisquet, le soleil absent. Nous sommes une trentaine, avec des figures connues (Joëlle, Nicole, …). Mais c’est Antoine, désormais adepte des longues distances et diagonaliste, qui est l’objet de toutes les attentions. Chacun le félicite, tout en lui recommandant de bien se reposer maintenant. Le CODEP a prévu un excellent ravito et une dégustation de vins, dont nous profitons largement !

Il est 12h30 : il est temps de repartir. Demi-tour jusqu’à Marssac. Aussac, Orban, Sieurac, Laboutarié : retour du « ça monte et ça descend sans arrêt » ! L’atmosphère s’étant un peu réchauffée, nous nous sommes découverts en route. Pas pour longtemps d’ailleurs car le vent d’Autan (pas chaud) et l’absence de soleil nous font nous couvrir de nouveau à Lautrec. Les Ormes, St Jean, St Martial : dernières côtes, mais avec du vent d’Autan et des jambes lourdes ! Il est 15h30 quand nous arrivons à Castres.

Bilan chiffré : 115km – 1400m.

Un beau dimanche à vélo !

Raymond Serres


Sortie délocalisée du 11 octobre 2023

Cette sortie se déroule dans l’Aude, plus exactement au départ du parking du stade de Villasavary.

Nous nous y retrouvons à 10 plus 2 invités ; il est 9h. Un départ un peu « frisquet » mais après 3 km nous sommes dans la première côte pour rejoindre Fanjeaux, ce qui nous réchauffe.

Ensuite c’est par une route tranquille en crête que l’on aborde la deuxième côte en sous bois. Suit une belle descente en direction de la vallée de l’Hers : Sonnac sur l’Hers, puis Chalabre. Là, nos GPS font un petit caprice et nous tâtonnons pour trouver notre chemin. Il n’est que 11h30, donc nous continuons dans la vallée, puis à Rivet une nouvelle côte nous conduit à Puivert. Arrivés dans le village nous décidons de nous y arrêter pour le tiré du sac, puisqu’après il sera difficile de trouver un autre bourg avant un moment.

 Après une trentaine de minutes nous repartons par une côte de 10 km et le soleil. Petite route très agréable sans circulation avec successivement le col des Tougnets, le col de Festes, le col du Buis et le col del Tuquet, point culminant du parcours. Nous avons une vue imprenable sur les vallons et les multiples champs de cultures de différentes formes.

Après une autre belle descente nous quittons la route départementale pour rejoindre Villelongue sur Aude, où nous trouvons de l’eau tant attendue. Certains y trouvent aussi des connaissances (le monde est bien petit). Ensuite c’est une longue côte avec un virage en épingle (c’est à cet endroit que nous perdons un cyclo que l’on retrouvera quelques kilomètres plus loin).

S’en suit une longue descente jusqu’à la route nationale. Je pensais que nous en avions terminé avec les côtes, mais le profil ressemble alors à de la tôle ondulée ! Il est 16h15 quand nous arrivons.

 Au final nos compteurs nous donnent 110 km avec près de 1700 m de dénivelé. Dur, mais nous avons passé une belle journée de plein air et de camaraderie.

A bientôt.

Raymond.

Tiré du sac
Le groupe à l’arrivée

                 Voyage itinérant féminin de l’Occitanie des 30 Septembre et 1er Octobre 2023

Ce n’est pas moins de 86 féminines qui se retrouvent à Villemur sur Tarn pour le 20 ème anniversaire de cette manifestation. Il est 8h et nous sommes accueillies à l’espace Brusson, par le club de Villemur, autour d’un bon café et de viennoiseries. Nous sommes heureuses de nous retrouver. Pour certaines c’est une fois par an, mais toujours avec plaisir. Nous formons très vite des groupes avec un capitaine de route pour chacun.

A 8h30 le départ est donné ; les groupes partent échelonnés, pour la sécurité sur la route.

C’est par de petites routes que l’on sillonne la région. On y découvre des pigeonniers, des églises romaines, un peu plus loin ce sont les lavoirs typiques et le village médiéval de Milhars où l’on s’arrête pour le pique-nique.  Là, les groupes prennent le temps d’échanger, de discuter les unes avec les autres. Il fait beau et on en profite. Nous repartons vers 14h après un bon café, avec les encouragements du barman, qui était surpris de voir autant de dames à vélo.

Nous passons devant l’Abbaye de Beaulieu qui mérite un arrêt. C’est une ancienne Abbaye cistercienne fondée en 1144 et aujourd’hui c’est un  centre d’art contemporain.

Quelques kilomètres plus loin, c’est devant la cascade du moulin que nous nous arrêtons, seulement il n’y a plus d’eau !

Nous arrivons sous la halle de la place centrale de Caylus et nous avons l’honneur d’inaugurer Octobre rose 2023. Des boissons et des gâteaux offerts par le CODEP 82 nous attendent.

Nous arrivons enfin au VVF « Bord de ciel ».

La soirée était bien animée et celles qui avaient encore de l’énergie ont pu se défouler sur la piste de danse.

Dimanche matin, départ à 8h30 avec 10°C. Dans la vallée de la Bonnette jusqu’à St Antonin-Noble-Val nous avions les bouts des doigts bien froids. Premier arrêt dans ce magnifique village qu’est St Antonin-Noble-Val. C’est jour de marché, dans ses ruelles les étals colorés réveillent nos papilles. Vite, nous reprenons nos vélos.

Après quelques montées avec de bons pourcentages, nous roulons en balcon au dessus de l’Aveyron. Nous voyons au loin Penne et devinons une autre montée en perspective.

Après Penne c’est Bruniquel qui nous attend. De là haut on domine les vallées de l’Aveyron et de la Vère.

Après le pique-nique c’est la chaleur qui domine avec 35°C.

Nous arrivons comme pour le départ, par groupes échelonnés. Là encore nous sommes bien reçues avec des boissons fraîches et des gâteaux.

Un grand merci aux CODEP 31 et 82 et au COREG. Merci à tous et toutes qui ont travaillé depuis plusieurs mois pour nous offrir un week-end comme on les aime. Merci à Éric et Antoine.

A très bientôt pour d’autres aventures.

Brigitte, déléguée féminines du Tarn

Devant la cascade sèche
Le groupe VI au complet

Concentration de l’Autan du 17 Septembre 2023

Cette année, notre concentration de l’Autan porte bien son nom. Nous sommes 9 ce dimanche 17 septembre 2023 à nous installer sous le kiosque place du Ravelin à Puylaurens. Il nous faut lutter contre le vent pour mettre table, nappe, … Il faut lester les gobelets et serviettes ! La cafetière est rapidement branchée et nous attendons les premiers arrivants.

C’est une vingtaine de revélois qui arrive en tête comme chaque année. Tout ce petit monde met aussitôt de l’ambiance sous le kiosque. Suivent par vagues et selon si le vent les pousse ou pas, Graulhet, Lisle-sur-Tarn, Lavaur, Albi, Veilhes et quelques non licenciés (3) qui ont plaisir à partager café et madeleines avec les autres.

Les Castrais arrivent sans pédaler, mais il leur faudra bien repartir !

Au total ce sont 71 personnes qui sont passées nous voir, toutes avec le sourire.

Merci aux 9 du CCCastres qui sont restés toute la matinée.

A l’année prochaine.

Brigitte


Randonnée du mesturet à Graulhet le 03 septembre 2023

Cette randonnée, organisée par le club de Graulhet, passe par Roquecourbe. Donc tout naturellement j’ai appelé le président pour l’informer que nous prendrons le parcours à cet endroit. Nous sommes 10 au départ de Castres à 7h30. Le vent n’est pas encore levé et s’il voulait faire la grâce matinée, cela ne nous dérangerait pas pour le retour (lol).

A 8h nous sommes à Roquecourbe et suivons les flèches. La seule difficulté de la matinée est la montée de Roquecourbe jusqu’à La Croisille. Nous continuons ensuite sur la route des crêtes et la descente jusqu’à Réalmont. Puis c’est une formalité pour arriver à Graulhet en longeant le Dadou en passant par Montdragon. Nous croisons quelques cyclos sur la partie commune.

C’est vers 10h que nous arrivons à la base de loisir de Nabeillou où se trouve le ravitaillement. Vu l’heure nous ne verrons pas l’attraction de l’été, le crocodile articulé, téléguidé, qui déambule sur le lac entre canoës et pédalos.

Il est 10h20 et nous repartons ; le vent n’est pas trop fort. Pour le retour, le parcours nous fait passer par Lautrec. Là, 2 cyclos nous laissent et rentrent directement sur Castres. Nous continuons en sentant le vent plus fort dans notre secteur et passons devant le château de Montcuquet. Au croisement des Espargnes, il est presque midi, le groupe se scinde en deux. 4 rentrent par Puech-Auriol, les 4 autres suivent le parcours jusqu’à Roquecourbe et le terminent par la montée de Lacrouzette, comme il était proposé.

Nous rentrons vers 13h30, en ayant passé une bonne matinée. Merci aux participants.

Brigitte

PS : 4 autres cyclos ont aussi participé

Base de loisir de Nabeillou
Nabeillou – sur le ponton

Sortie délocalisée de Lacaune  le 7 juillet 2023

Nous sommes 11 (*) à nous retrouver sur le parking du stade de Lacaune pour cette sortie, que l’on aurait pu appeler sortie en Aveyron puisque l’on a plus roulé sur les routes du 12 plutôt que sur celles de notre département.

Le départ se fait par le col de Sié (999 m), première bosse et 1er col de la journée. Suit une longue descente de 10 km, puis un 2ème col, celui de Capélou (605 m). Le vent dans le dos et en sous bois, tout va bien. Au km 35 nous sommes à St Sernin sur Rance, où se trouve Victor, l’enfant sauvage capturé en 1800. Le parcours continue sur ces routes que l’on affectionne particulièrement, sans voiture, dans la campagne. Nous traversons quelques villages, Plaisance, Coupiac qui mérite un arrêt pour la photo de son château médiéval. Nous repartons par une autre montée pour arriver au km 66, vers midi à St Juéry où se trouve un espace vert avec des arbres, une table de pique nique, un robinet, idéal pour le tiré du sac. Après la pause de 45mn nous repartons  pour aller prendre le café à Belmont sur Rance à une quinzaine de km de là. C’est à ce niveau que se présente la variante d’une dizaine de km de plus ; 3 s’y aventurent. Nous continuons à 8 par un faux plat montant puis à partir de Murasson, où l’on retrouve la trace en commun, le profil s’accentue sur 7 km avec le vent de face et la chaleur. On débouche sur la D 622 au niveau du col de la Croix de Deux Sous (890 m), le 3ème, face au pic de Montalet. Il ne nous reste plus que 3 km pour arriver aux voitures vers 15h30.

Une fois de plus nous avons passé une belle journée. Merci aux participants.

Je souhaite à tout le monde un bel été.

Brigitte.

(*) 2 autres membres du club ont également fait une partie du parcours de leur côté.

Chateau de Coupiac
Le groupe
L’enfant sauvage

Cyclo montagnarde de Limoux du 2 Juillet 2023

En ce dimanche matin 02 juillet, nous sommes cinq à porter les couleurs du club au départ de la Cyclo Montagnarde de Limoux. Nous avons choisi de participer à la randonnée « Haute Vallée » sur la journée qui fait 130 km et 2280 m de dénivelé.

Nous partons de Limoux peu après 8H non sans avoir fait tamponner notre indispensable carte de contrôle. Le ciel est gris, il fait du vent de Nord Ouest, mais il ne pleut pas. Les manchettes sont de rigueur mais le doute est présent parmi nous quant à la nature des vêtements de protection à emmener.

Après avoir franchi quatre petits cols Audois (altitude maxi 854 m) et apprécié le très beau paysage du Plateau de Sault, nous arrivons au ravitaillement de Niort de Sault situé au km 56. L’ambiance est sympathique, le ravitaillement est très complet et appétissant et nous apprécions particulièrement la saucisse grillée accompagnée du vin de Chardonnay. Et en plus il fait soleil.

Nous repartons ragaillardis, pour affronter le Col des Sept Frères, situé près de CAMURAC. C’est le col le plus long et le plus élevé de la journée (altitude 1253 m). Passé le col, c’est une longue descente et faux plat descendant qui nous amènent après 25 km jusqu’au point repas situé au km 90 à BELESTA (Ariège) ou nous arrivons vers 13 heures. Nous prenons le temps d’apprécier la pause déjeuner (plateau repas).

Nous repartons pour le dernier tronçon du parcours long de 40 km et fort de trois autres petits cols, le premier après le repas étant toujours le plus difficile à passer.

Nous profitons de la terrasse agréable d’un bar à CHALABRE pour prendre un café.

L’arrivée vers 16 heures à LIMOUX est ponctuée d’une très agréable bière fraîche, appréciée de tous.

Au final, la météo à été  correcte, et les plus pessimistes d’entre nous, n’ont pas eu à utiliser le coupe vent étanche avec manches pris par précaution.

Nous avons passé une très agréable journée de vélo, traversé de très beaux paysages, emprunté de charmantes petites routes avec très peu de circulation, Nous avons profité d’une organisation parfaite, et d’une ambiance sympathique.

Le groupe est resté solidaire, nous avons roulé « groupés » sur tout le parcours en appliquant la devise « avançons collectif ».

La prochaine édition de la Cyclo Montagnarde de LIMOUX se déroulera dans deux ans avec un parcours différent.

Pourquoi le club n’intègrerait il pas cette manifestation de qualité au programme 2025 ?

Jean-Luc PRADES

Cyclo montagnarde de Limox
Cyclo montagnarde de Limoux
Cyclo montagnarde de Limoux
Cyclo montagnarde de Limoux

Voyage Itinérant dans les Hautes-Pyrénées

14 au 21 juin 2023

Le mercredi, débute notre dixième Voyage Itinérant qui sera légèrement différent des précédents. En effet c’est en voiture que nous partons (9) de Castres. À midi nous sommes sur le parking du téléférique de St-Lary-Soulan et après le pique-nique nous prenons nos vélos et partons à l’assaut de notre premier objectif : le lac d’Orédon. 42 km aller-retour et 1 200 m de dénivelée. Le ciel est bas et nuageux. Dommage nous n’aurons pas de point de vue. De retour vers 15 h 45, nous partons pour Lannemezan en voiture à l’hôtel de la Demi-Lune où nous retrouvons Françoise et Michel Canton.

Le jeudi, aujourd’hui est prévue l’ascension du col de Portet. Antoine et moi zappons cette difficulté afin de nous préserver pour les jours à venir ; à Arreau nous quittons le groupe et allons faire le tour du lac de Loudenvielle. À midi nous retrouvons Françoise à St-Lary et attendons les grimpeurs. Ils arrivent vers 14 h 45, heureux d’avoir conquis ce col particulièrement dur. Après qu’ils ont mangé leur sandwich avec gourmandise, nous repartons tous ensemble pour Lannemezan. Le soir nous avons le plaisir de partager le repas avec le couple Cassou (Jean-Jacques est secrétaire du COREG et président du CODEP des Hautes-Pyrénées).

Le vendredi, nous quittons Lannemezan, en laissant les voitures sur le parking de l’hôtel, et c’est avec les sacoches que nous nous rendons à Argelès–Gazost (104 km ou 67 km selon la variante) en passant par Mauvezin et St-Sever-de-Rustan.

La particularité de ce VI étant d’inclure la cyclo-montagnarde des Hautes-Pyrénées, Joëlle nous rejoint pour pédaler le week-end avec nous.

Le samedi, 120 km et 2 250 m, au menu le col d’Aubisque dans lequel nous prendrons la pluie sur les 2 derniers km, puis le col du Soulor, le soleil pointe son nez pour la descente, mais très rapidement une autre averse, à Arrens, nous empêche de faire la variante par le col des Bordères. Nous continuons la descente sur Argelès où le soleil nous attend.

Le dimanche 113 km et 2 400 m, c’est le gros morceau de la cyclo-montagnarde avec le col du Tourmalet. Seuls les plus courageux feront le parcours entier dont 4 de notre groupe. Pour les autres ce sera un parcours aménagé. La pluie nous accompagne de Bagnères-de-Bigorre à Ste-Marie de Campan où est prévu le repas. Les premiers qui arrivent du Tourmalet sont frigorifiés. Nous attendons avec impatience les nôtres. C’est vers 14 h au moment où nous allions repartir, que Jacques, Patrick et les deux Christian arrivent transis de froid ; bravo à eux !

En fin d’après-midi le soleil réapparaît. Nous aurons la surprise et le plaisir de recevoir le trophée du club le plus représenté de l’Occitanie (Antoine, Bernard et Brigitte ont également reçu des récompenses individuelles).

Le lundi matin il pleut et la météo n’est guère optimiste pour mercredi. Nous décidons de supprimer la 8e étape de notre VI (Argelès-Gazost – Lannemezan) et de mettre à profit cette matinée pour aller récupérer les voitures. Par chance nous rencontrons à l’hôtel, trois messieurs qui sont venus faire la cyclo-montagnarde, et repartent chez eux, dans les Vosges en passant par Lannemezan, ils emmènent nos 3 chauffeurs. À 11 h 30, Alain, Bernard et Marco sont de retour. La pluie a cessé, nous nous mettons en tenue et partons pour aller à Cauterets et Pont d’Espagne. Un aller-retour de 50 km et 1100 m de dénivelée. Les nuages sont bas, heureusement nos yeux sont attirés par les majestueuses cascades du Gave de Cauterets, avec une impressionnante quantité d’eau qui roule entre les rochers, nous recevons au passage les embruns. Tout ce spectacle nous fait oublier la difficulté de l’ascension. Nous arrivons, à destination, juste au moment où tombe une averse. Nous irons voir le Pont d’Espagne à pied (200 m) puisque les vélos sont interdits. Vers 16 h nous sommes de retour à Cauterets pour nous restaurer. Puis nous rentrons à l’hôtel après avoir essuyé quelques averses.

Le mardi, c’est la montée vers Gavarnie et, si « affinité », jusqu’au col de Tentes, qui est au programme. Michel Canton nous a rejoints et nous partons sous un ciel plutôt mitigé, une fois de plus. Nous empruntons la piste cyclable jusqu’à Pierrefitte-Nestalas, comme la veille. Puis commence une longue ascension, à Luz-Saint-Sauveur nous franchissons le Gave de Pau sur le Pont Napoléon. Arrivés à Gavarnie, nous faisons tamponner la 6e et dernière case de notre carte BPF des Hautes-Pyrénées, objectif atteint ! Cerise sur le gâteau tout le monde est d’accord pour faire les 10 km qui nous séparent du col de Tentes (2 207 m). Le soleil nous accompagne sur cette belle montée en lacets avec de superbes points de vue. Du col nous apercevons la grande cascade du cirque de Gavarnie par contre les sommets à plus de 3 000 m sont dans les nuages… La route est sèche et en bon état, la descente est une vraie partie de plaisir. Nous faisons une halte à Gavarnie pour un bon sandwich, puis c’est le retour à l’hôtel, le tout sans pluie.

Le mercredi, dernier jour, averses éparses, nous prenons les voitures et allons nous promener à Lourdes puis, sur une très bonne idée de Michel, nous montons en voiture (pour repérer la côte ! ) jusqu’à la station de Hautacam, malheureusement le ciel est couvert et nous ne pouvons pas profiter pleinement de la vue panoramique à 360°. Après quoi nous allons nous régaler avec une bonne et copieuse garbure à l’auberge de l’Arrioutou.

Nous nous quittons vers 14 h 15 et rentrons à Castres.

Merci à ceux qui ont travaillé sur les parcours et qui ont su donner à ce dixième VI de très bons souvenirs.

Brigitte.

Le groupe au complet
Col de l’Aubisque
Remise des récompenses
Col des tentes
Repas avec le couple Cassou
Le pont d’Esoagne

La caravane du sport tarnais – Mercredi 28 juin 2023

Cela fait la 3ème année consécutive que le Conseil Département du Tarn organise la « caravane du sport tarnais » (devenue cette année « Village du sport – Tarn 2024 »), dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques 2024 à Paris. Ce sont 14 rendez-vous d’une journée au cours de l’été. Ces journées sont dédiées aux associations sportives pour faire découvrir au public toutes les activités sportives.

Le 28 juin c’est au tour de Castres d’accueillir cette manifestation. Cette année encore, le club a répondu présent (10 participants et 1 invité).

Dès 8h30 nous nous retrouvons au parc de Gourjade pour nous installer au niveau de la piste à vélo sous les arbres. Nous récupérons une dizaine de vélos de différentes tailles, mis à notre disposition par l’OMEPS. À 10h c’est la présentation, les unes après les autres, des associations sportives de Castres, en présence de personnalités départementales.

La journée est alors lancée et déjà les premiers enfants sont là. Le staff n’est pas trop de 3 à mettre les vélos à la taille des enfants, leur mettre le casque et les accompagner sur la piste. D’autres relèvent leurs prénoms et âges et leur offrent des bonbons.  Nous avons reçu au total 138 jeunes de Castres et des environs.

Cette belle et grosse journée s’est terminée vers 17h45.

Encore une fois, un grand merci, à ceux qui m’ont bien accompagnée.

Brigitte

Nous sommes prêts
Ils sont au taquet

Randonnée pédestre familiale du 25 juin 2023.

                La randonnée familiale se déroule cette année, sur « lou camin de la planette » près du lac des Saints-Peyres. Nous nous garons au dessus du Banquet et vers 9 h 30, nous sommes 18 (14 licenciés et 4 invités) à partir, avec chaussures de rando et bâtons, pour une marche de 14,5 km.

                C’est par une piste forestière que débute notre balade. Nous passons au pied des travaux d’implantations d’éoliennes, ce qui a nécessité, forcément, l’abattage de nombreux arbres ; une grande fenêtre s’ouvre sous un ciel bleu d’azur. Puis nous cheminons dans une forêt de hêtres. Au détour d’un virage nous découvrons une partie du lac. Quelques promeneurs se sont installés pour passer la journée au frais. Nous débouchons sur un plateau où se trouvent 2 de nos voitures. Il est 13 h, nous nous installons, pour le pique-nique, amélioré… Le temps passe vite lorsqu’on est en bonne compagnie, il est déjà 14 h 30 il faut repartir. En sous-bois le long du lac, nous franchissons quelques ruisseaux et il y a des montées et des descentes (comme à vélo ! ).

Nous arrivons aux voitures vers 16 h juste à l’heure du goûter. Nous sortons boissons et poumpets et c’est la « régalade »…

Merci à vous tous, pour cette belle journée passée en plein air.

Brigitte

Apéro
Franchissement ruisseau
Le barrage de Saint Peyre
Le gouté

CYCLO-MONTAGNARDE DU VERCORS

Samedi 10 et dimanche 11 juin 2023

ROCHEFORT-SAMSON (26) / VILLARD DE LANS (38)

200km – 4000m (90km-2200m et 110km-1800m)

Les jours précédant la manifestation et jusqu’à la veille, pluie et orages étaient annoncés. Rien de tout cela ne s’est produit, pour le grand bonheur des 550 participants : temps sec, pas ou peu de vent, température idéale en montagne, un peu chaud en plaine.

Je retrouve Yves le vendredi soir pour le retrait des dossards. Jocelyne et Maurice Pagès (du club de Veilhes) sont là également. Nous décidons de partir samedi matin à 8h.

A 8h, départ et tout de suite le col du Tourniol (11km-700m). Nous nous retrouvons rapidement seuls tous les 2 et il en sera ainsi jusqu’à Villard. Ensuite, longue descente « en Royans », puis on prend la route des gorges de la Bourne. A la Baume de Rencurel, ravito puis à droite dans des lacets à 10% (2,5km) vers St Julien en Vercors. Courte descente, puis à gauche, montée du col d’Herbilly (10km, dont les 5 premiers à 8%). Ensuite descente sur Villard de Lans et … recherche de l’hébergement. Il est 14h30.

Le dimanche, petit-déjeuner à 7h, grand soleil, pas de vent (une montgolfière au-dessus de Villard ne bouge pas), 14°C.

A 7h45 départ, vers Lans en Vercors ; montée du col de la croix Perrin (3,5km-215m) et arrivée à Autrans. S’en suit une belle descente vers Méaudre, puis les gorges du Méaudret, puis les gorges de la Bourne jusqu’à la Baume de Rencurel (en tout, près de 20km). Ensuite c’est la montée vers le col de Romeyère (8km/400m) et, dans la foulée, celle du col du mont Noir (5km-350m). A nouveau une longue descente (près de 20km), avec un fort dénivelé, jusqu’à Pont en Royans. Ravito à Ste Eulalie (en Royans bien sûr). Enfin, quelques « montées/descentes » dans la « plaine » où il fait lourd et nous sommes de retour à Rochefort-Samson. Il est 14h.

Un temps (presque) idéal, une bonne organisation, des paysages magnifiques … un week-end réussi. Merci à Yves et au monsieur qui nous a accompagnés le 2ème jour !

Raymond Serres


Sortie délocalisée du mois de Mai 2023

Enfin les saints de glace sont passés et laissent place au soleil. Le vendredi 26 mai c’est notre sortie mensuelle. Habituellement nous allons du côté de l’Aude ou de l’Hérault, mais cette fois c’est vers le nord de département du Tarn et c’est une très bonne idée. Nous nous retrouvons à 16 licenciés, 2 sympathisants et 2 invités, au rond point de Lescure d’Albigeois et le soleil est au rendez-vous.

Il est 9h10 lorsque l’on démarre par un échauffement de 3 km et c’est la première côte qui en cache bien d’autres. Pas forcement longue, mais avec des pourcentages à deux chiffres. Après avoir traversé Blaye les Mines, St Benoît de Carmaux et Monestiés, ce sont sur des petites routes ombragées et sans voiture que nous roulons, avec un léger vent de face. Nous faisons une pause technique à Pampelone. A midi on se trouve à Tanus et nous profitons des tables sous les arbres de la place de l’église, pour notre tiré du sac. Après avoir pris le café, nous repartons par l’ancienne RN88 en direction du Viaur. Nous le franchissons au Pont de Tanus, puis nous nous retrouvons sous le viaduc en béton de la 2X2 voies Albi-Rodez. Au détour d’un virage, le vrai viaduc du Viaur se dessine devant nos yeux. Cet ouvrage que l’on aurait pu penser être l’œuvre de Gustave Eiffel est celle de l’ingénieur Paul Bodin. Il est majestueux, il enjambe le Viaur que nous allons suivre un petit moment. Ensuite, 2 côtes successives nous amènent à Lacapelle-Pinet, puis encore une autre et nous sommes à Valdériès. Il n’y a plus qu’à se laisser glisser vers le point de départ.

Nous arrivons aux voitures vers 15h45. Après avoir pris un rafraichissement on se quitte, non sans avoir remercié Roger pour ce parcours que tout le monde a apprécié.

Merci à vous tous pour avoir joué le jeu au sein du groupe (partir ensemble, s’attendre régulièrement, arriver ensemble).

Brigitte

Pause café à Tanus
Viaduc du Viaur

Compte rendu du 600 kms des 20 et 21 Mai 2023

Le samedi 20 et dimanche 21 Mai j’ai participé avec Christian Garrigues aux 600 kms Audax organisés par les déjantés de Lisle sur Tarn

Nous sommes partis 25 pédalants de Lisle sur Tarn à 5 heures du matin via Gaillac Marssac et Albi à vive allure et à l’entrée d’Albi le groupe s’est disloqué et nous nous sommes retrouvés à 3 : Christan, Bernard Viatgé président des déjantés et moi même.

Puis nous avons pris la même route que pour la flèche à savoir Ambialet, Saint Izaire où nous avons fait notre 1er tampon, Saint Affrique avant d’attaquer les choses sérieuses avec la montée sur Cornus qui est la principale difficulté du jour où nous sommes arrêtés pour casser la croute.

Ensuite nous sommes allés au Caylar sur l’aire de l’autoroute pour notre 2 ème tampon, avant de monter à Murat sur Vèbre en passant par les villages Le Clapier et Fayet.

Puis direction la Salvetat sur Agoût où nous avons pris une collation en même temps qu’on refaisait tamponner notre feuille de route, avant de rejoindre Brassac où les choses ont commencé à se gâter, en effet Bernard n’arrivait plus à monter les côtes et il a fallu l’attendre. Bref nous sommes arrivés à Saix à la salle Elie Castelle à minuit où l’on a mangé et dormi un petit peu sur des tapis de sol. Etaient présents entres autres pour nous accueillir et nous encourager Brigitte et Bernard Boutes que je remercie fortement ainsi que les cyclos du club qui étaient passés quelques heures auparavant.

Le dimanche levée à 3 heures du matin puis départ avec Christian vers 4 heures sous une pluie serte pas forte mais qui a duré toute la matinée, notre coéquipier de la veille ayant abandonné, nous sommes partis vers Lavaur et Saint Sulpice où nous avons fait une halte tampon et ravitaillement avant de rejoindre le Tarn et Garonne et plus exactement Labastide Saint Pierre, Montech, Moissac, Lafrancaise, Caussade et Saint Antonin Noble Val.

Puis cela a été le retour par Milhars et surtout Cordes et Cahuzac sur Vère avec beaucoup de côtes qui font très mal au bout de 580 kms avant de plonger sur Gaillac et rejoindre Lisle sur Tarn point d’arrivée, il est 21 heures.

Antoine

Arrivée du 600 kms Lisle sur Tarn

La fête du vélo du 21 Mai 2023

Décidément la fête du vélo,  n’est pas la notre. Une fois de plus la météo est venue jouer les trouble-fête.

Ce dimanche 21 mai, nous nous retrouvons dès 8 heures sur le parking, détrempé, du parc de Gourjade. Ce week-end se déroule aussi un concours de pétanque et la pluie n’a pas découragé les finalistes, tout comme nous. Nous nous installons sous le préau. Tout est fin prêt pour accueillir les premiers promeneurs. Arrivent, les uns après les autres, les cyclos du club … et c’est autour d’une tasse de café, en discutant, que l’on occupe la matinée « entre nous » !

Vers 11h, la pluie continue ; nous remballons nos affaires en espérant que 2024 sera mieux.

Merci aux 13 membres du club qui se sont déplacés.

La fête du vélo

Compte rendu du 400kms de Castanet des 6 et 7 Mai 2023

Le samedi 6 Mai nous sommes partis à 19 heures vers Mirepoix par la piste canal jusqu’à Gardouch puis par Salle sur l’Hers, Pech-Luna, Plaigne et le col de Meyreville .

A Mirepoix nous nous sommes arrêtés un bon moment sur la place pour notre premier tampon et pour nous ravitailler.

Puis nous sommes repartis vers 23 heures par des petites routes de l’ArIège et de l’Aude avec plusieurs cols au programme (Tougnets, Paradi, Fourches, Bedos, Canteloup et Feuilla) pour rejoindre Leucate au petit matin et faire la pause tampon et petit déjeuner.

De Leucate nous sommes passés à Port la Nouvelle pour récupérer un nouveau tampon puis direction Sigean et Lézignan Corbières pour la pause déjeuner.

Ensuite c’est la traversée des corbières en passant par Rieux Minervois, Peyriac Minervois, Villeneuve Minervois, Salsigne, Villardonnel, Brousse-Villaret et Saissac où il fait très chaud avant de monter aux Cammazes où l’on s’arrête pour boire un verre.

Puis c’est la descente sur Revel pour notre dernier tampon, il est 17 heures avant de rejoindre Castanet par Roumens et Baziège où nous arrivons à 20 heures.

Au total 406 kms et près de 3 900 mètres de dénivelé.

Antoine

Départ 400 kms Castanet
Nuit du 400 kms

Sortie du 1er mai 2023

La nouvelle stèle

Notre traditionnelle sortie du 1er mai, nous a donné des soucis cette année, en raison de la météo. Pour ne pas être pris au dépourvu, nous avons prévu un « plan B » et nous enregistrons 2 parcours dans nos GPS.

Nous nous retrouvons sur le parking à l’entrée de Riols (34). Nous sommes 10 plus un invité (Jean Christophe, le fils de Bernard Boutes).

Il est 8h35 lorsque tout le monde est prêt. Nous démarrons en direction de Lamalou. Il fait 14°C et nous tournons vite nos jambes pour nous réchauffer ; le vent nous pousse. Nous retrouvons Yves Bougette à l’entrée du Pujol, venu à notre rencontre avec 2 copains.

C’est devant le casino de Lamalou que l’on s’inscrit ; puis, accompagnés par les motards de la sécurité, on s’élance sur la montée du col de Pierre Plantée, par une route privatisée. C’est une montée régulière et agréable. Cette année est inaugurée une belle stèle en l’honneur de Vélocio, en plus de l’ancienne plaque.

Après avoir vu de nombreuses connaissances et nous être restaurés, le ciel étant mitigé, nous sortons le plan B. Il est 11h30, nous descendons sur St Gervais sur Mare (pas très chaud). A l’entrée de St Gervais, un brusque virage à droite accompagné d’une radicale inversion de pente, nous mène en direction du col des 13 vents. Nos braquets craquent !

Ensuite c’est à Hérépian que nous nous arrêtons dans un parc pour le tiré du sac. Après un café (et un remontant !) nous repartons, franchissons l’Orb et allons vers les Aires et Le Pujol par une petite route tranquille.

La deuxième difficulté de la journée s’annonce avec 7 km de montée. Nous passons à côté du village de Plaussenous, puis nous nous arrêtons à un magnifique point de vue sur la vallée de l’Orb. Dans la longue descente qui suit, nous traversons le village du Lau, puis celui du Pin. Nous débouchons sur la route de Vieussan.

A partir de là nous avons le vent de face jusqu’aux voitures, mais c’est le prix à payer pour éviter la pluie.

Merci à Jean Christophe d’avoir su rouler à notre rythme, ainsi qu’à tous les participants.

Brigitte

Départ de Lamalou
Devant la stèle

Compte rendu de la sortie Club du 27 avril 2023

Cette journée s’annonce de bon augure :

                           1/ Par le nombre de participants (19),

                           2/ Par un joli tracé,

                           3/ Par une météo idéale.

 En effet, nous nous retrouvons à 19 sur le parking de la salle des fêtes de Labastide Rouairoux.  A 9h05 nous démarrons en laissant partir un premier groupe, puis le dernier s’élance vers les Verreries de Moussans.  Nous nous retrouvons en haut de Ste Colombe. Nous entamons la descente, en traversant le hameau de Rieussec, puis en direction de St Jean de Minervois. Une crevaison nous stoppe dans notre élan. Ensuite s’enchainent quelques montées et longues descentes, au travers de la garrigue. Le ciel est couvert mais l’air très doux. Par une petite route en sous bois nous longeons le ruisseau de l’Aymes, qui est déjà à sec, et nous faisons le constant que tous les ruisseaux de la région sont dans cet état. Un panneau « département de l’Hérault » nous apprend, après une longue réflexion, que nous en étions sortis un court instant pour une incursion dans l’Aude. Une autre crevaison nous arrête aux portes de La Caunette, village cher au cœur de Serge. C’est dans « son » village que nous trouvons une source pour remplir nos bidons. Nous longeons la Cesse et nous nous posons devant  le village médiéval de Minerve pour le tiré du sac. Après nous être bien restaurés et avoir pris un bon café pour certains, nous reprenons la route et à partir de là, la difficulté commence. Ca monte dès la sortie de Minerve, par une petite route sur 6 km, que nous reconnaissons pour l’avoir prise au retour d’un VI avec les sacoches. Puis nous faisons le col de Fallières et celui de la Tanque (pour les collectionneurs) et arrivons à Ferrals les Montagnes où nous trouvons de quoi remplir nos bidons. Ensuite, c’est la dernière montée vers le col de Sérières. Mais l’envie est trop grande pour moi et deux autres cyclos de tourner à gauche avant le sommet et de rentrer par Sales, Albine, St Amans Soult, Mazamet, Rigautou, Caucalières, Labruguière et Castres où nous arrivons à 17h30. Les 16 autres cyclos passent le col de Sérières et se laissent glisser ensuite vers les Verreries de Moussans et Labastide Rouairoux où ils arrivent vers 16h. Avant de se séparer, ils partagent un gâteau offert par Fabienne en l’honneur de son anniversaire. Merci Fabienne.

C’était pour tous une belle sortie.

A très bientôt sur les routes espagnoles.

Brigitte

Départ randonnée de Labastide Rouairoux
Minerve randonnée de Labastide Rouairoux

Compte rendu du 300 km du 22 avril 2023

Cette année nous sommes 3 ou 4 à s’être motivés pour cette épreuve et après avoir eu l’autorisation de partir de Castres cela nous a aidé à prendre la décision.

Ce samedi 22 avril 2023, RDV est donné place du 1er mai pour le départ à 5h du matin. Nous sommes 4 : Marco, Christian Garrigues, Michel Canton et moi. Première surprise, Raymond est là pour nous encourager et nous prendre la photo. Merci à lui. Il fait nuit noire et nous partons tous éclairés comme des sapins de Noël direction Mazamet. La première difficulté de la journée est la montée d’Augmontel avec en prime le vent d’autan. Nous arrivons à Mazamet pour le premier contrôle, il est 6h07. Nous rattrapons le retard lorsque nous tournons le dos au vent et il nous aide bien (faut pas toujours le critiquer). A bonne allure nous passons Viviers les Montagnes, Soual, Puylaurens, où nous trouvons Aline et Patrick ; ce dernier nous accompagne jusqu’à Lavaur, 2ème contrôle et un petit café (8h40).  Patrick nous laisse et nous continuons tous les 4, direction St Sulpice où se dessine un ciel bien noir. Nous nous attendons au pire et nous enfilons nos k-ways. Finalement ce n’est qu’une petite bruine. Puis nous sautons le Tarn à Rabastens. Notre route nous emmène ensuite jusqu’à Gaillac km 116 où nous faisons une pause pour un en-cas. Nous avons failli repartir sans le tampon (10h45), heureusement que Michel était là. Nous quittons nos k-ways et filons vers Cahuzac sur Vère. Je vois que Cordes n’est qu’à 14 km mais nous bifurquons sur la gauche, direction Vieux, Puycelsi. Au km 157, il est 12h35, nous nous arrêtons pour le tiré du sac, au pied du château de Bruniquel.  Ensuite nous longeons l’Aveyron que nous franchirons à plusieurs reprises avant d’arriver à St Antonin Noble Val pour le 4ème contrôle (13h45). Un peu plus loin nous remettons nos k-ways que nous ne quitterons plus. Nous traversons Cordes. A Monestiés, Michel donne des signes de faiblesse. Nous sommes à 8 km de Carmaux. Avec beaucoup de courage, sous une pluie battante, il continue jusqu’à Albi, où Françoise viendra le chercher (17h45). Nous repartons à 3, le cœur gros.  A cause de la pluie nous prenons la D612 jusqu’à Castres (il était prévu la voie verte). Il est 20h lorsqu’on arrive.

En conclusion, c’est un parcours à refaire dans de meilleures conditions météo. Merci à mes co-équipiers. 

Brigitte

PS : Antoine a fait également ce 300km en partant d’Albi au sein d’un peloton d’une vingtaine de participants.

Départ 300 kms
Arrivée 300 kms
Puylaurens 300 kms
Compteur 300 kms
Pique nique 300 kms
Mazamet 300 kms

Pâques en Provence à Brantes du 7 au 10 Avril 2023

Le 7 Avril 2023 j’ai fait une flèche Vélocio avec 4 autres cyclos pour me rendre en Provence.

Nous sommes partis à 12H30 de l’Union via Montastruc, Saint Sulpice, Coufouleux, Montans, Albi et Ambialet où nous nous sommes arrêtés un quart d’heure pour le premier tampon, il faisait très beau et même chaud avec un petit vent qui nous poussait.

Après nous sommes repartis vers Trébas, Brousse le Château, Saint Izaire et Saint Affrique pour la pause diner de une heure au restaurant, il est 20 Heures.

Ensuite nous nous sommes habillés pour affronter la nuit et repartons vers Versols où nous nous arrêtons chez la belle-mère de Philippe qui nous offre très gentiment le café puis nous nous attaquons à la côte de Cornus qui était la principale difficulté de la flèche avant de nous diriger vers l’aire de l’autoroute du Caylar où nous avons  fait une halte pour nous ravitailler et nous réchauffer.

Mais qu’elle ne fut pas notre surprise sur place, toutes les machines à café étaient en panne, bref pas de boissons chaudes

Nous sommes repartis vers Ganges par une température fraiche, en prenant une petite route très sinueuse et descendante via Saint Maurice de Navacelles, en laissant le cirque sur notre gauche, en regrêtant qu’il faisait nuit car de jour la paysage devait être magnifique.

A Ganges nouvelle halte toujours dans le froid, puis rentrée dans le Gard  en direction d’Uzès.

Après Sauve nous sommes passés à côté d’une boulangerie ouverte, il était à peine 5 heures du matin et nous avons pris des chocolatines.

Puis quelques kilomètres plus loin à Logrian un des 5 cyclos très fatigué et s’endormant a décidé de s’arrêter et donc d’abandonner, cela faisait une bonne cinquantaine de kilomètres qu’il n’arrivait plus à suivre.

Nous l’avons laissé coucher dans un abri bus et il a appelé son épouse pour qu’elle vienne le chercher.

A Uzès une nouvelle halte, tampon et petit déjeuner avant de reprendre la route vers Orange avec quelques belles bosses qui faisaient de plus en plus mal au vue les heures de selle puis arrêt rapide à Orange pour tamponner avant les trente derniers kilomètres épouvantables avec le vent de face qui nous ont mené à Vaison la Romaine terme de notre périple, il est 12H30.

Au total près 400 kms et 2 800 mètres de dénivelé en 24 heures. 

Le dimanche nous avons fait un circuit de 68 kms pour aller à la concentration de Brantes où l’on a validé notre flèche et rencontrer de monde.

Le lundi comme nous n’en avions pas assez, nous avons monté le Ventoux par Malaucène par un temps idéal et bien sûr j’ai tamponné mon carton BPF

Le mardi enfin je suis allé à Avignon par une belle route qui passe par les dentelles de Montmirail pour prendre un train et rentrer

Antoine  

               https://www.youtube.com/watch?v=qIj1qMRQKjs

Départ flèche de l’Union
Flèche pause à Ambialet
Mont Ventoux

                 La journée club du mois de Mars à Saint Pons le 30 Mars 2023

N’ayant pas pu faire la sortie du mois de février à cause du mauvais temps, c’est avec une bonne motivation que l’on se retrouve à 18 sur le parking à St Pons, pour la sortie du mois de mars.

Il est 9h30 tout le monde est prêt, on s’élance pour notre parcours de 90km avec 1400 m de dénivelé. Les 13 premiers km nous emmènent, par une côte d’environ 7 km, jusqu’à la chapelle de Notre Dame de Trédos. Puis c’est la descente vers St Etienne d’Albagnan. La D 908 nous guide ensuite le long du Jaur jusqu’au pont de Tarassac, après avoir traversé Olargues. On traverse l’Orb et roulons bon train jusqu’à Roquebrun ou « petit Nice » de l’Hérault, très joli village avec son jardin méditerranéen et son micro-climat. Il est midi et nous décidons de poursuivre et d’aller pique-niquer à Berlou.  Nous continuons donc sur une route plutôt montante mais roulante, jusqu’à la bifurcation en épingle qui nous fait prendre, comment dire, un chemin de traverse, dans les vignes, qui n’est emprunté que par les tracteurs. Des trous, des cailloux, du gravier, comme ça monte nous avons le temps d’anticiper pour éviter tous ces obstacles.

Nous voilà à Berlou sur la place du village. On s’installe pour le tiré du sac. A 13h15 nous repartons par le même type de route et en côte. Petit incident mécanique au lieu dit « la Treille » où, sur une portion bien pentue, Fabienne voit la chaine de son vélo se bloquer entre la roue libre et le cadre. Nous devons appeler Pierre à notre secours. Le groupe nous attend en bout de côte devant la chapelle de Dourque et profite du panorama.  Après se succèdent descente, côte, redescente, re côte … enfin, le plaisir du cycliste. Un petit tour par Pardalhan et sa célèbre côte. Nous arrivons enfin au col de Rodomouls, où l’on s’habille pour s’élancer dans la dernière descente (sur un très bon revêtement) qui nous ramène à nos véhicules ; il est 15h45.

Un petit encas est offert par le club et cela nous permet de refaire le monde.

La météo idéale nous a permis de passer une journée de plein air et de convivialité.

Merci à tout le monde et au mois prochain pour ceux qui le veulent.

Brigitte

Notre dame de Tredos
Roquebrun
L’encas à l’arrivée
Avec nos amis Fabienne et Pierre

Brevet randonneur des 200 kms à Lisle sur Tarn le 25 Mars 2023

Lever très très tôt ce samedi 25 mars : 4h30. La motivation est là, nous sommes 4 du CCCastres (Antoine, Marco, Christian Garrigues et moi-même) à nous retrouver à Lisle sur Tarn à 6h30.

Nous récupérons nos cartons de pointage, prenons un café et nous voilà sur la ligne de départ. Il est 7h.

Quelques courageux sont en cuissard court ; pour ma part j’ai opté pour le corsaire ; il fait 7°C et aucune inquiétude côté ciel, nous aurons une belle journée.

Le groupe s’étire au fur et à mesure selon le rythme de chacun.

La vallée du Tarn, en ce début de matinée, est plutôt fraiche et je regrette de n’avoir pas pris les gants d’hiver.

Premier contrôle au km 57 à Ambialet, il est 9h40. Tout va bien c’est tout plat.

Nous continuons en direction de Trébas ; après avoir franchi  le Tarn nous sommes dans  la première difficulté de la journée, avec une côte de 2 km.

Puis c’est la Rance que nous passons à St Sernin et là c’est le gros morceau de la fin de matinée, puisque nous attaquons la montée du col de Peyronnenc sur 14 km. Il est 11h15 environ.

Le départ est rude puis la pente s’adoucit. Marco et Christian m’attendent au croisement et nous terminons les 3 derniers km ensemble.

Au col, un copieux ravitaillement, préparé par le club des déjantés, nous régale. Antoine nous rejoint avec sa bande de randonneurs longues distances au moment où nous redémarrons, vers 13h, avec un invité supplémentaire : le vent, que nous aurons pratiquement tout le retour, de face.

Nous voilà maintenant sur nos routes habituelles : La Glévade, Labessonnié, Montfa, Jonquières, …

Le dernier contrôle est dans une pâtisserie de Lavaur (quelle idée) : je craque sur une tartelette à la fraise. Il reste encore 20 km.

Enfin, nous arrivons à Lisle sur Tarn : il est 17h30.

Au final : 208 km, 95 participants, une bonne ambiance  et du plaisir.

Merci au club de Lisle sur Tarn pour leur accueil.

Brigitte

Départ de Lisle sur Tarn
Ravito au col de Peyronnenc 200kms Lisle sur Tarn

Ravitaillement 200 kms Lisle sur Tarn

Ouverture du CODEP à Lautrec le 19 Mars 2023

Ce dimanche , malgré le ciel mi figue mi raisin nous installons les barnums sur la base de loisir de l’Aquaval à Lautrec pour l’ouverture du CODEP ou ouverture officielle de la saison 2023.

Après avoir préparé les  sandwichs, assiettes de pain d’épices, abricots, chocolat, sans oublier les boissons et le bon café chaud, il est 9h et tout est prêt pour l’arriver des premiers passages. La météo est vraiment capricieuse avec ses petites bruines et ses quelques rayons de soleil.

Notre première visiteuse est du CCCastres. Puis suivent nos amis Revélois et ensuite tout s’enchaîne. Pour satisfaire tout le monde, nous réapprovisionnons des  sandwichs, refaisons le plein des assiettes.

Notre installation vue de la route, interpelle quelques cyclistes hors fédération qui  sont agréablement surpris du bon accueil.

Au final, une dizaine de clubs ont été représentés par  une centaine de cyclos,  plus ou moins mouillés.

Le CODEP souhaite une bonne saison à tous les clubs.

Brigitte.     

Groupe CC Castres ouverture du Codep
Ravitaillement ouverture du Codep

Brevet 100 km Audax à Lavaur le 18 Mars 2023

Après deux jours de grand vent, ce samedi matin tout est calme et pouvons nous préparer pour aller faire le brevet des 100 km. Nous sommes 3 participants du CCCastres et nous  nous joignons à la quarantaine de cyclos, qui a répondu à l’invitation de ce brevet. Ce sont 7 clubs tarnais qui sont représentés.

Le club de Lavaur nous offre gâteaux et café avant le départ prévu pour 10h.

Pour la sécurité routière, 3 groupes sont formés dont un de VAE.

Nous démarrons par une côte d ‘environs 7 km en direction de Belcastel. Après quelques km en plateau, c’est vers St Sulpice La Pointe que nous descendons et traversons la ville en passant devant l’église Saint Sulpice toute habillée de briques roses. Nous traversons notre rivière Agout par le magnifique  pont suspendu. Direction Giroussens puis Parisot avec de la montée et le vent dans le nez, tout près du col des Calmettes.

Puis c’est à Briatexte que nous nous arrêtons pour le tiré du sac, bien installés au soleil. Vers 13h nous reprenons la route par une côte. Nous passons au bas de Cabanès et au bout de la montée de St Anne c’est une crevaison qui nous permet de reprendre notre souffle. Ensuite descente sur Damiatte, puis direction Serviès, Varagnes. Ce n’est qu’à Guitalens que nous sentons le vent dans le dos et rentrer sur Lavaur n’est plus qu’une formalité.

La météo, le groupe très sympathique et un bon parcours ont fait la réussite de  ce 100 km.

Merci au club de Lavaur pour son accueil et merci à Eric Vergnes pour l’organisation.

Brigitte

Groupe au départ du 100 kms Audax
Rabastens 100kms Audax
En haut d’une côte 100 kms Audax

Brevet 150 km nocturne à Colomiers les 17 et 18 Mars 2023

La nuit du vendredi 17 au samedi 18 mars j’ai fait un 150km nocturne avec le club de Colomiers afin de m’entrainer pour la flèche pascale.

Nous étions 11 , 8 hommes et 3 dames à s’élancer vers 20 heures de Colomiers via Pibrac, Lévignac puis Le Castéra avec une belle côte pour y arriver.

Il fait doux avec le vent qui nous pousse, on voit des éclairs au loin mais heureusement on ne sait pas pris l’orage.

On passe ensuite par Cologne, Maubec, Auterive et Beaumont de Lomagne où nous faisons une halte d’un quart d’heure chez un couple de cyclos que connaissait Philippe Deveaux qui nous offrent le café car tous les commerces étaient fermés.

Nous repartons vers minuit vers Castelferrus, Castelsarrazin où nous faisons une autre halte puis retour par Bourret, Mas Grenier, Grenade, Aussonne et Colomiers où nous arrivons à 5h15

Antoine

Colomiers 150 kms nocturne

Point café à Algans le 26 Février 2023


Pour ce deuxième point café et deuxième sortie dominicale et matinale, c’est cinq cyclos qui se
retrouvent au départ du panneau ce dimanche 26 février 2023 à 9h.
Le vent n’est pas encore levé, le ciel est couvert et la température d’environ 4°C. Nous démarrons et
récupérons 3 autres cyclos sur notre chemin. Nous voyons le soleil sur les hauteurs de Puylaurens.
Nous y allons, allégrement, mais nous sentons bien que le vent s’est levé et l’avons plein nez … et il
n’est pas chaud !
Après Puylaurens, par de petites routes tranquilles, direction Prades et ses côtes que nos jambes
sentent passer. Mais après l’effort le réconfort : nous arrivons par du plat à la salle des fêtes d’Algans.
Nous y trouvons 3 cyclos du club qui se ravitaillent, sur lesquels nous prenons exemple. Les saucisses
grillées sont excellentes et la table bien garnie. Encore une fois, le club de Veilhes a bien fait les choses !
Après les bavardages avec les uns et les autres, c’est le but de ces concentrations, nous repartons. Il
est 12h et nous montons la côte qui nous mène à Lacroisille. Comme nous l’avions prévu, le vent dans le
dos nous aide bien. Puis grâce à cette aide nous ne pédalons plus jusqu’à Poudis (ou presque).
Au fur et à mesure que l’on avance vers Castres chacun rentre chez lui.
Arrivée devant le panneau il est 14h et pour les fans de rugby ils seront à l’heure pour le match de 16h.
Comme dimanche dernier, nous étions 11 ; cela a été une nouvelle fois un bon moment de convivialité
et une bonne matinée sportive.
Brigitte.

Point café à Algans

Point café à St Lieux lès Lavaur le 19 Février 2023


Ah ces premières sorties hivernales matinales, elles piquent ! Ce dimanche 19 févier 2023 n’a pas
dérogé à la tradition. Nous étions 7 courageux à partir à 8h30 pour le point café à St Lieux lès Lavaur.
Vite la côte de St Martial, pour nous réchauffer, puis celle de Carbes, et pour celle de Canguilan nous
sommes bien chauds. Chemin faisant, nous récupérons 2 cyclos supplémentaires. D’autres montées
nous attendent, notamment celle de St Martin, au-dessus de Cabanès. Nous avons le soleil qui nous
chauffe le dos, donc personne ne se plaint de ces coups de nez.
A 11h30 nous arrivons à St Lieux lès Lavaur, heure idéale pour manger les traditionnelles saucisses
grillées, pain d’épices, chocolat et café, préparés par le club local.
Là nous retrouvons, en plus des amis, 2 autres cyclos du club. Au final nous étions 11 courageux et
gourmands à faire le point café du CODEP.
Le retour se fait en version plaine, à vitesse plus soutenue qu’à l’aller.
Au fur et à mesure de l’avancée le groupe s’effiloche un peu.
Vu l’heure (14h) et le beau temps, nous raccompagnons Bernard à Viviers lès Montagnes et passons
par le mont de Saïx ou antennes, puis la traditionnelle variante de l’hôpital et Lagarrigue.
Nous rentrons tous, avec un minimum de 110 km ; beau début de saison et très beau dimanche !
A dimanche prochain, pour le point café à Algans.
Merci à tous.
Brigitte.

Point café Saint lieux les Lavaur

Retour en haut